représentation


représentation

représentation [ r(ə)prezɑ̃tasjɔ̃ ] n. f.
• 1250; lat. repræsentatio, de repræsentare
IAction de mettre devant les yeux ou devant l'esprit de qqn.
1Vx ou dr. Production, présentation. Représentation d'acte (pouvant servir de titre ou de preuve). exhibition.
2Mod. Le fait de rendre sensible (un objet absent ou un concept) au moyen d'une image, d'une figure, d'un signe ( représenter). Représentation d'un objet par une figure, d'un phénomène par un tracé. Représentation graphique d'une fonction mathématique. Représentation des nombres dans un ordinateur. Système de représentation des sons musicaux. notation. Spécialt Action de représenter (la réalité extérieure) dans les arts plastiques. La représentation réaliste, stylisée de la réalité dans l'art figuratif. Représentation du visage humain. « Nous commençons à deviner que la représentation est un moyen de style, non le style un moyen de la représentation » (Malraux). Didact. Le fait de représenter par le langage. description, évocation. La représentation des passions dans une œuvre littéraire.
3(1370) Image, figure, signe qui représente. emblème, symbole; diagramme, graphique, 3. plan, schéma. Une représentation fidèle. Une représentation en perspective, en trois dimensions.
Œuvre littéraire ou plastique qui représente qqch. Les représentations de la Nativité dans l'art occidental. « Même si le propos de l'auteur est de donner la représentation la plus complète de son objet, il n'est jamais question qu'il raconte tout » (Sartre).
4(1718) Vx Le fait de présenter à qqn les inconvénients de ses actes en manière de reproche. observation, remontrance.
5Psychol. Processus par lequel une image est présentée aux sens. La perception, représentation d'un objet par le moyen d'une impression. Les représentations que nous avons du monde existant. « On est accessible à la crainte dans la mesure où la représentation du mal futur est intense » (Ribot). évocation.
6Le fait de représenter une pièce au public, en la jouant sur la scène. comédie, spectacle. Donner une, plusieurs représentations au profit d'une œuvre de charité. Première représentation d'une pièce. première. Représentation de gala. Aller à une représentation de « L'Avare » en matinée, en soirée.
7Le fait de représenter (I, 8o). Être en représentation : se faire valoir, se montrer. « je me considérai malgré moi en représentation et tout ce que je fis cessa d'avoir l'air vrai » (Blondin).
Train de vie auquel sont tenues les personnes occupant certaines fonctions. Allocation pour frais de représentation.
II
1Dr. Le fait de remplacer (qqn), d'agir à sa place (dans l'exercice d'un droit). Représentation du mandant par le mandataire. Représentation en justice : charge d'agir en justice, en demande ou en défense, pour une autre personne.
Dans une succession, Le fait de prendre le rang et la place d'un héritier en ligne directe décédé.
2 Action de représenter à l'étranger. Représentation diplomatique.
Par ext. Ensemble des services qui sont chargés de cette représentation (ambassade, légation). La représentation chinoise à Paris. L'ensemble du personnel de ces services.
3(1772; h. XIVe) Le fait de représenter (le peuple, la nation), dans l'exercice du pouvoir. délégation, élection , mandat, suffrage. La représentation du peuple, du pays. « la représentation proportionnelle [...] assure une représentation des minorités dans chaque circonscription » (Duverger). Représentation majoritaire. scrutin.
Par ext. Ensemble des personnes qui représentent le peuple. représentant. La représentation communale, nationale, syndicale.
4Techn. Activité qui consiste à passer des contrats pour le compte d'une maison de commerce; métier de représentant de commerce. Faire de la représentation. courtage.

représentation nom féminin (latin repraesentatrio) Action de rendre sensible quelque chose au moyen d'une figure, d'un symbole, d'un signe : L'écriture est la représentation de la langue parlée par des signes graphiques. Image, figure, symbole, signe qui représente un phénomène, une idée : Représentation graphique de l'évolution des prix. Action de représenter par le moyen de l'art ; œuvre artistique figurant quelque chose, quelqu'un : Une représentation sculptée de la Vierge. Action d'évoquer quelque chose, quelqu'un par le langage : Des Mémoires qui donnent une représentation véridique d'une époque. Action de donner un spectacle devant un public, en particulier au théâtre ; ce spectacle lui-même. Action de représenter quelqu'un, une collectivité ; la (les) personne(s) qui en sont chargées : La représentation des minorités. Activité de quelqu'un qui représente une entreprise commerciale dans un secteur déterminé : Obtenir la représentation d'une marque d'automobiles. Droit Procédé juridique en vertu duquel le « représentant » accomplit un acte au nom et pour le compte du « représenté ». (La représentation peut être légale, conventionnelle ou judiciaire.) Procédé juridique en vertu duquel des héritiers du défunt viennent à sa succession, à la place d'un de leurs ascendants prédécédé. Philosophie Connaissance fournie à l'esprit par les sens ou par la mémoire. Psychologie Perception, image mentale, etc., dont le contenu se rapporte à un objet, à une situation, à une scène, etc., du monde dans lequel vit le sujet. ● représentation (expressions) nom féminin (latin repraesentatrio) Représentation plane, synonyme de projection. Droit de représentation, droit de communiquer directement une œuvre au public par le moyen d'interprètes ou par le moyen de supports matériels, ou encore par télédiffusion ou par satellite. (Le droit de représentation, qui nécessite le consentement de l'auteur, est l'un des droits patrimoniaux de l'auteur.) Frais de représentation, somme destinée à indemniser certaines personnes des frais auxquels les oblige leur situation. Représentation en justice, droit accordé aux avocats et aux avoués de se présenter devant les juridictions de leur ressort au nom des plaideurs ; faculté accordée à toute personne de se présenter au nom de quelqu'un d'autre devant les tribunaux d'exception à condition d'être munie d'un pouvoir régulier. (Les avocats peuvent se présenter sans pouvoir de leur client.) ● représentation (synonymes) nom féminin (latin repraesentatrio) Action de rendre sensible quelque chose au moyen d'une figure, d'un...
Synonymes :
- emblème
Action de représenter par le moyen de l'art ; œuvre artistique...
Synonymes :
- évocation
Action de donner un spectacle devant un public, en particulier...
Synonymes :
- présentation
- séance
Cartographie et Géodésie. Représentation plane
Synonymes :

représentation
n. f.
d1./d Fait de représenter (qqch) par une image, un signe, un symbole.
|| Fig. Une représentation idéaliste de l'histoire.
d2./d Image, signe, symbole qui représente. Cette peinture est la représentation d'une tempête.
d3./d Image fournie à la conscience par les sens, la mémoire.
d4./d Action de représenter une pièce de théâtre. Assister à une représentation d'"Une saison au Congo" d'Aimé Césaire.
d5./d Train de vie imposé par une position sociale élevée. Frais de représentation.
d6./d DR Fait de tenir la place de qqn, de parler en son nom.
d7./d Pouvoir législatif exercé par les représentants élus. La représentation nationale.
d8./d Métier de représentant de commerce.
d9./d Fait de représenter un état à l'étranger.

⇒REPRÉSENTATION, subst. fém.
Action, fait de représenter; résultat de cette action.
I. — Action de rendre quelque chose présent à quelqu'un en montrant, en faisant savoir.
A. — [Corresp. à représenter2 1re Section I]
1. a) DR., ADMIN.
) Synon. de présentation (v. ce mot I A 2 a ). Le défaut de représentation des objets engagés constitue une faute qui tombe sous l'application des articles 1382 et suivants du Code civil (DUMONT, Organ. Monts-de-Piété, 1905, p. 41):
1. 3 avril. À la Cour d'Assises. — Affaire de l'assassinat de la rue Monthabor. (...) À la représentation du couteau de cuisine qui a tué la femme, une expression indéfinissable d'un œil gris, qui se voile sous des cils d'albinos, — expression sournoise d'un regard clignotant, qui regarde sans vouloir voir.
GONCOURT, Journal, 1869, p. 509.
Représentation d'acte. ,,Présentation de tout acte pouvant servir de titre ou de preuve`` (CAP. 1936). Art. 13 — Si le livret de l'ouvrier était perdu, il pourra, sur la représentation de son passeport en règle, obtenir la permission provisoire de travailler (Arrêté livret ouvrier, 1803 ds Doc. hist. contemp., p. 117).
Représentation des livres de commerce. ,,Production des livres de commerce, en justice ou devant arbitres, ordonnée par le juge, au cours d'un procès, à l'effet de les consulter sur un point litigieux`` (CAP. 1936).
Non-représentation d'enfant. ,,Délit qui consiste, de la part du père ou de la mère ou de toute autre personne, à ne pas représenter à ceux qui ont le droit de le réclamer ou à enlever ou détourner, ou faire enlever ou détourner, même sans fraude ou violence, des mains de ceux auxquels sa garde aura été confiée ou des lieux où ces derniers l'auront placé, un mineur sur la garde duquel il a été statué par décision de justice, provisoire ou définitive`` (CAP. 1936). Un jeune père, Jean-Paul Delaitte, risque dix mois de prison pour « non-représentation d'enfant » (Le Point, 10 mars 1980, p. 70, col. 1).
) Synon. de présentation (v. ce mot I A 2 b ). [Je note] combien il arrive que soit artificielle la simplification dans la représentation des faits du réquisitoire (GIDE, Souv. Cour. d'ass., 1913, p. 647).
b) Au fig.
) Gén. au plur. Observations, remarques, remontrances. Représentations affectueuses, amicales, énergiques, pressantes, sensées; douces, fortes, justes, vives représentations. Elle était la seule personne avec qui je causasse en liberté, parce qu'elle était la seule qui ne m'ennuyât pas de conseils et de représentations sur ma conduite (CONSTANT, « Cahier rouge », 1830, p. 45). Arnoux revint, suivi par une vieille chaloupe, où malgré les représentations les plus sages il empila ses convives. Elle sombrait; il fallut débarquer (FLAUB., Éduc. sent., t. 1, 1869, p. 107).
Adresser, faire des représentations à qqn. Aux représentations amicales qu'il me fit sur la gravité du risque et le peu de nécessité de m'y lancer, n'étant pas du métier, je répondis par un aveu succinct, mais expressif, de ma situation, de mon ennui, de mon impatience d'agir (SAINTE-BEUVE, Volupté, t. 1, 1834, p. 219). V. infra ex. de Chateaubriand.
♦ [Avec compl. déterm. désignant l'agent de l'action] Le jeune voyageur (...) se dirigeait hardiment vers le nord, sans s'inquiéter des représentations de l'aubergiste, et sans paraître se soucier des dangers de la route (SAND, Péché de M. Antoine, t. 1, 1845, p. 6). Les représentations des autorités départementales méritaient considération (LEFEBVRE, Révol. fr., 1963, p. 407).
[L'agent de l'action est une notion abstr.] Malek Adhel, plein d'une généreuse confiance, avoit engagé son frère à se livrer à ma seule parole, à n'exiger de moi pour ôtage ni ville, ni citadelle, ni château fort, et l'amitié l'avoit obtenu de Saladin, en dépit des représentations de la prudence (COTTIN, Mathilde, t. 1, 1805, p. 137).
[Dans la lang. diplom.] Observation comminatoire faite par un état ou un gouvernement à un autre. Le cabinet de Russie, à propos de l'arrestation du duc d'Enghien, adressa des représentations vigoureuses contre la violation du territoire de l'Empire (CHATEAUBR., Mém., t. 2, 1848, p. 176).
) Au sing. ou au plur. Réclamation populaire:
2. L'agitation ne cessa plus. Le Petit Conseil se défendait mal. Il y eut une seconde, puis une troisième Représentation. Le débat prit toute sa portée: que pouvaient être les Représentations des citoyens? (...) quels étaient les droits du peuple genevois? Et quels, les droits de ses gouvernants, qui semblaient refuser tout contrôle, toute surveillance, n'opposant jamais que la négation à toutes les réclamations populaires? Genève se partagea entre « Négatifs » et « Représentants ».
GUÉHENNO, Jean-Jacques, 1952, p. 135.
2. [Corresp. à représenter2 1re Section I B]
a) ) Action, fait de donner un spectacle, plus particulièrement de jouer une pièce de théâtre devant un public; le spectacle lui-même. Les mêmes hommes qui avaient obtenu qu'on brûlât les Provinciales quatre ans auparavant empêchèrent la représentation [de Tartuffe] devant le public (SAINTE-BEUVE, Port-Royal, t. 3, 1848, p. 213). Un cirque (...) va donner des représentations dimanche et lundi, jour de foire (GIDE, Journal, 1931, p. 1083). V. jouable ex.
[Avec déterm. indiquant]
♦ [la nature du spectacle] Représentation comique, tragique; représentation chorégraphique, cinématographique, lyrique. Hier, chez Deschamps, grande représentation dramatique: quatre pièces (FLAUB., Corresp., 1860, p. 402). Cette fin d'après-midi, fin mai, début de juin 1914, où nous allâmes goûter à Sèvres chez Drouot et revînmes en toute hâte en tramway avec Marcelle Chaumeix pour ne pas manquer une première représentation des Ballets Russes (DU BOS, Journal, 1925, p. 349). V. abonner ex. 4.
♦ [le type de mise en scène, de réalisation] La politique, pour appuyer l'affirmation unilatérale d'une doctrine de gouvernement, s'accompagne en certains pays de manifestations réglées comme des représentations à grand spectacle (Arts et litt., 1935, p. 76-1). Au TNP, la représentation est une représentation totale, une représentation plénière. Elle s'adresse aux sens comme à l'esprit et au cœur. Elle sollicite le spectateur et l'engage tout entier. Elle l'associe enfin à la création (SERRIÈRE, T.N.P., 1959, p. 165).
♦ [les circonstances, le but du spectacle, le public auquel il s'adresse] Représentation de charité, de gala. Mardi 27 novembre. Ce soir, le Tout-Paris illustre est réuni aux Italiens, dans une représentation priée (GONCOURT, Journal, 1883, p. 287). Du 5 au 15 janvier 1953, une « tournée de l'Est », passant par Nancy, Metz, Strasbourg, Colmar, Dijon et Mulhouse, a donné dans ces villes neuf représentations de L'Avare (Théâtres nat. Fr., 1954, p. 29). V. flash A ex. de Serrière.
Représentation à bénéfice (v. ce mot I B 1 spéc.), au bénéfice (d'un artiste). Lundi prochain, représentation extraordinaire d'Irène, pièce nouvelle de M. de Voltaire, et de Rose et Colas, par M. Sédaine, musique de M. Monsigny, au bénéfice de Mademoiselle Colombe, célèbre cantatrice de la Comédie-Italienne (VIGNY, Serv. et grand. milit., 1835, p. 106).
Artiste, acteur en représentation. Artiste, acteur engagé par un théâtre à la troupe duquel il n'appartient pas, pour un spectacle donné (d'apr. GÉNIN, Lang. planches, 1911, p. 33). Les charges de la décentralisation amènent à engager annuellement environ trois cents personnes, sans parler des artistes en représentation (Théâtres nat. Fr., 1954, p. 34).
DR. CIVIL. Droit de représentation. ,,Droit de communiquer directement une œuvre au public par le moyen d'interprètes (représentation lyrique, dramatique...) ou par le moyen de supports matériels (disques, films, émission de radio ou de télévision)`` (GDEL). Dès 1927, (...) [la confédération internationale des sociétés d'auteurs et compositeurs] se divisait en deux sections (droits théâtraux et droits non théâtraux) (...) qui forment maintenant la fédération des sociétés pour les droits de représentation et la fédération des sociétés pour les droits d'exécution (Arts et litt., 1936, p. 88-3).
) En partic. [La représentation théâtrale]
[en tant que genre] Dans la représentation théâtrale, le texte linguistique (...) change de support matériel, puisqu'il est communiqué sous la forme orale. Le son devient matière de l'expression (É. ERTEL, Vers une analyse sémiologique de la représentation théâtrale, 1979, n ° 32-33, p. 165).
[en tant que réalisation] La représentation est pour l'œuvre une seconde naissance. Mettre en scène, c'est mettre au monde, mais cette fois au monde sensible, concret. C'est mettre en corps, c'est mettre en acte. Le théâtre est incarnation (SERRIÈRE, T.N.P., 1959, p. 166):
3. Le mot français « représentation » apporte une réponse [à la contradiction « contenue » dans le mot « répétition »]. Une représentation, c'est le moment où l'on montre quelque chose qui appartient au passé, quelque chose qui a existé autrefois et qui doit exister maintenant. (...) En d'autres termes, une représentation, c'est une mise au présent, qui doit favoriser un retour à la vie que la répétition avait nié, mais qu'elle aurait dû sauvegarder.
P. BROOK, L'Espace vide: Écrits sur le théâtre, trad. par Chr. Estienne et Fr. Fayolle, 1977, p. 181.
P. anal., PSYCHOL. [L'enfant] s'est d'abord imité lui-même, parce que cela était plus facile, parce que cette conduite était facilitée par l'automatisme de certaines stéréotypies gestuelles (...). Maintenant il va aussi imiter les autres, et c'est un monde nouveau qui s'ouvre, le monde de la représentation, le monde de l'acteur (Jeux et sports, 1968, p. 78).
b) P. anal. Représentation patriotique. L'Académie française nous a donné, le 9 de ce mois, sa représentation annuelle. Le spectacle a commencé par un rapport du secrétaire perpétuel sur le concours au prix d'éloquence de 1832, dont le sujet était:Le courage civil (MUSSET ds R. des Deux Mondes, 1832, p. 491). Les femmes pareilles à l'ambassadrice ottomane, toutes récentes dans le monde, ne laissent pas d'y briller pour ainsi dire partout à la fois. Elles sont utiles à ces sortes de représentations qui s'appellent une soirée, un raout, et où elles se feraient traîner, moribondes, plutôt que d'y manquer (PROUST, Sodome, 1922, p. 661).
c) P. ext. Souvent, de cette allée (...) j'ai l'amusante représentation d'un oiseau venant prendre son bain dans la vasque (E. DE GONCOURT, Mais. artiste, t. 2, 1881, p. 380). Quand il vit les larmes arriver, il prit son chapeau (...): — Ah! tu vas pleurer! Alors, bonsoir. C'est pour cette représentation-là que tu m'avais fait venir? (MAUPASS., Bel-Ami, 1885, p. 300).
Donner la représentation de. Donner, offrir le spectacle de. Le 22 septembre, à Erfurt, Bonaparte donna une des dernières représentations de sa gloire (CHATEAUBR., Mém., t. 2, 1848, p. 387). Je ne parviens pas à réveiller la jugeote de ce jeune cerveau. Ce soir il vient de me donner une véritable représentation d'illogisme et d'incoordination d'idées (GIDE, Journal, 1914, p. 433).
(Être tenu), (être) en représentation. (Être) exhibé, affiché malgré soi. Il faut des colisées, ruines en représentation, qui sont au programme pour détourner l'attention des foules et nous laisser jouir en paix des points précieux (BARRÈS, Cahiers, t. 2, 1898, p. 78):
4. J'ai oublié de te dire à la suite de quel événement cette voie avait été appelée rue Dauphine. Il paraîtrait que la Dauphine, une dauphine, je ne sais plus laquelle, visitant Gisors, avait été tenue si longtemps en représentation par les autorités, que, au milieu d'une promenade triomphale à travers la ville, elle arrêta le cortège devant une des maisons de cette rue...
MAUPASS., Contes et nouv., t. 2, Rosier Mme Husson, 1887, p. 689.
En partic. (Être) en représentation. Adopter en public une attitude destinée à donner à autrui une certaine opinion de soi, à paraître sous un certain jour; jouer un rôle. Un ménage peut-être pas aussi tendre qu'il le donne à croire par le sucre des paroles échangées entre le mari et la femme en représentation, c'est le ménage Banville (GONCOURT, Journal, 1890, p. 1210):
5. Comment pourrais-je fixer — après tant d'années, surtout — l'insaisissable et mouvante frontière qui sépare la possession du cabotinage? Je me couchais sur le ventre, face aux fenêtres, un livre ouvert devant moi, un verre d'eau rougie à ma droite, à ma gauche, sur une assiette, une tartine de confiture. Jusque dans la solitude j'étais en représentation...
SARTRE, Mots, 1964, p. 55.
B. — 1. [Corresp. à représenter2 3e Section]
a) ) Fait de mener un train de vie, de paraître dans un déploiement de faste destiné à révéler son statut social, sa position réels ou supposés; ce train de vie, ce déploiement de faste. [Les malheureux mangeaient] tous leurs appointements dans une représentation folle (STENDHAL, Napoléon, t. 1, 1842, p. 174). Il est incompréhensible que cette femme-là ait eu sept enfants? — Oui, en onze ans. Après quoi elle a clôturé à trente ans, sa période de production pour entrer dans la brillante période de représentation, qui ne semble pas près de finir (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Inutile beauté, 1890, p. 1156).
Vieilli. Synon. de réception. [Marie-Thérèse] venait de recevoir des personnages d'importance, et elle était encore en costume de représentation, telle qu'on la voit sur les sequins d'or frappés à son effigie (SAND, Consuelo, t. 3, 1842-43, p. 202). Nous ne voulons chez nous qu'un bon fauteuil moelleux, des cigares choisis, un dîner fin, et, tout au plus pour les jours de représentation l'étalage d'un luxe neuf (TAINE, Voy. Ital., t. 1, 1866, p. 43).
(Être tenu) à représentation, (être) en représentation. (Être tenu de) paraître dans le monde, recevoir, se montrer là où il convient d'être vu. Il avait jusqu'alors grandement vécu sans jamais être tenu à représentation (BALZAC, Splend. et mis., 1844, p. 140). Rendre des visites et en recevoir, siéger à des dîners d'apparat chez elle et chez les autres, ne manquer ni un bal, ni une exposition (...) être en représentation toujours, c'était encore, il y a quatre ans, l'unique affaire de cette femme à figure de déesse (BOURGET, Pastels, 1889, p. 72).
P. méton., vieilli. Local aménagé pour recevoir avec faste, pour paraître comme il convient à un certain rang. Voilà mon chenil, ma grande représentation est rue de Bondy, dans le nouvel appartement que notre droguiste a meublé pour Florine, et que nous inaugurons ce soir (BALZAC, Illus. perdues, 1839, p. 281):
6. En vérité, en quoi diffère-t-il d'une jolie femme? Il est moins joli, voilà tout; pour le reste, il est au niveau. Ses préoccupations sont à peu près les mêmes; quand il a réfléchi à sa toilette, à son ameublement, à sa petite représentation de jeune homme, il est au bout de ses idées.
TAINE, Notes Paris, 1867, p. 114.
) En partic. [Dans l'exercice d'une fonction] Le lord-maire donne deux dîners de représentation, où il invite des Anglais de toutes les classes et des étrangers (STAËL, Consid. Révol. fr., t. 2, 1817, p. 316):
7. J'irai (...) modestement au conclave avec mes gens et mes voitures ordinaires. Reste seulement à savoir si Sa Majesté ne pensera pas que pendant la durée du conclave je serai obligé à une représentation à laquelle mon traitement ordinaire ne pourra suffire.
CHATEAUBR., Mém., t. 3, 1848, p. 501.
Dépenses, frais de représentation. Les frais d'administration civile ou judiciaire consistent, soit dans le traitement des magistrats, soit dans la dépense de représentation qu'on suppose nécessaire pour l'accomplissement de leurs fonctions (SAY, Écon. pol., 1832, p. 477). V. menuaille C ex. de Montherlant.
b) Fait d'avoir un comportement, une tenue conforme à la dignité de son rang. L'on me dit que tu pleures toujours: fi! que cela est laid! Ta lettre du 7 janvier me fait de la peine. Sois digne de moi, et prends plus de caractère. Fais à Paris la représentation convenable, et surtout sois contente (NAPOLÉON Ier, Lettres Joséph., 1807, p. 127). [Talleyrand] reçut la visite royale [à son lit de mort] en homme que la représentation n'abandonne pas un instant (SAINTE-BEUVE, Nouv. lundis, t. 12, 1869, p. 115).
2. Synon. de présentation (v. ce mot II B 2 b). Un geste assuré [de M. Lerminier], rythmique, un front brillant où le travail intérieur se reflète, et, comme on le disait excellemment sous Louis XIV, une physionomie solaire et une heureuse représentation (SAINTE-BEUVE, Prem. lundis, t. 2, 1832, p. 121). [Herminie était] d'une représentation distinguée, flatteuse pour la clientèle (ZOLA, Fécondité, 1899, p. 527).
II. — Action de rendre quelque chose ou quelqu'un présent sous la forme d'un substitut ou en recourant à un artifice; ce substitut.
A. — [Corresp. à représenter2 1re Section II A] La communication de la pensée par la parole exige que celle-ci soit une sorte de « tableau », d'« imitation », de la pensée. Quand (...) [certains grammairiens] disent que la langue a pour fonction la représentation de la pensée, ce mot doit donc être pris dans son sens le plus fort. Il ne s'agit pas seulement de dire que la parole est signe, mais qu'elle est miroir, qu'elle comporte une analogie interne avec le contenu qu'elle véhicule (DUCROT-TOD. 1972).
1. [Représentation au naturel]
a) PHYSIOL. Synon. de image (v. ce mot I A 2 a). L'œil humain fournit des représentations lumineuses et colorées, localisées dans l'espace apparent, des « fantômes » de nature psychique, les figures vues (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 204).
b) Reproduction, restitution des traits fondamentaux de quelque chose ou de quelqu'un.
) [Par les arts plastiques] Vous jouissez [devant une peinture] de la représentation réelle des objets, comme si vous les voyiez véritablement, et en même temps le sens que renferment les images pour l'esprit vous échauffe et vous transporte (DELACROIX, Journal, 1853, p. 97). [La peinture] s'accommode fort bien d'une représentation architecturale du visage, d'un ensemble de plans plastiquement éloquents, comme ceux du Gréco, de Rembrandt ou de Géricault, ou d'une délinéation incisive et pleine de raccourcis (LHOTE, Peint. d'abord, 1942, p. 123). V. allégorique ex. 1, dédoublement ex. 3, naïf I B 2 a ex. de Green, passif A 2 ex. de Barlet.
Synon. de reproduction. Le point qui relie [les écoles flamande et hollandaise] c'est la recherche constante d'une vérité absolue dans la représentation (R. MÉNARD, Hist. Beaux-Arts, 1882, p. 194).
Synon. de facture. Lundi 20 juin. Aujourd'hui, dernière séance pour la seconde étude de mon portrait. Portrait à la représentation délicate, intelligente, penseuse, mais un portrait un peu fatigué, et à la fin trop raclé au grattoir (GONCOURT, Journal, 1892, p. 270).
Loc. Être la représentation de. Avoir pour objet la représentation de. De même que (...) la peinture hollandaise [est] une représentation exacte de la vie populaire, on peut trouver dans la peinture espagnole toutes les pensées secrètes de la vie claustrale (R. MÉNARD, Hist. Beaux-Arts, 1882, p. 180). L'art entier est une représentation symbolique, dans la vie de l'espèce, du drame d'amour qui transfigure et bouleverse la vie de l'individu (FAURE, Espr. formes, 1927, p. 271).
P. méton.
♦ [Gén. avec déterm. spécifiant l'objet de l'action] Ce qui représente (reproduction, dessin, portrait, statue, etc.). Dans les églises du moyen âge, le côté [du nord] est (...) ordinairement consacré aux représentations iconographiques de l'Ancien Testament (LENOIR, Archit. monast., 1856, p. 70). V. adorer ex. 10:
8. ... les éléments matériels de la projection ne coïncident jamais ni avec ce que le cinéaste a vu dans le réel ou dans son esprit, ni avec ce que chacun des spectateurs voit en le rattachant à son expérience propre. On introduit ainsi la notion du signe-relais et du médium. (...) toutes les représentations figuratives — voire toutes les représentations artistiques — possèdent ce caractère de relais.
Traité sociol., 1968, p. 285.
[Avec déterm. spécifiant la matière ou la techn. employée] Une représentation en relief de qqc. Sur la cheminée sont rangées (...) deux carafes dans lesquelles il y a la représentation en bois peint, enrichi de perles et de plumes, du tombeau de l'empereur (FLAUB., Champs et grèves, 1848, p. 225). Une série de dés plats en os, qui portent sur une de leurs faces la représentation gravée d'une carte à jouer et de l'autre côté le point caractéristique du jeu de domino (D'ALLEMAGNE, Récr. et passe-temps, 1904, p. 87).
[Dans le titre d'un tableau] V. intime II B 2 rem. ex. de Du Camp.
En partic., vieilli. Catafalque destiné à représenter un mort ou la mort, utilisé lors de cérémonies funèbres (office du 2 novembre, cérémonie de l'anniversaire d'un défunt) (d'apr. MARCEL 1938); [au Moyen Âge] ,,figure moulée et peinte qui, dans les obsèques représentait, le défunt`` (LITTRÉ). Les Anglais désolés lui firent des funérailles magnifiques (...); on y avait fait, en cuir bouilli, une représentation de sa figure, qui gisait sur un lit de parade, vêtue de tous les ornemens royaux (BARANTE, Hist. ducs Bourg., t. 4, 1821-24, p. 371).
♦ Être, chose représenté(e). Une vie étrange et fantastique animait ces représentations bizarres, peuplant d'apparences vivantes la solitude de la salle énorme, grande à elle seule comme un palais tout entier (GAUTIER, Rom. momie, 1858, p. 280). Les premières représentations plastiques qui se signalèrent à l'attention des chercheurs furent des objets de parure ou d'art mobilier (Hist. sc., 1957, p. 1487).
) [Par des procédés relevant d'autres domaines de l'art] À Yaoundé (je crois), Maistre me disait recourir volontiers à la représentation cinématographique des miracles; il ne comprenait pas que je pusse considérer comme déloyale cette pratique (GIDE, Journal, 1943, p. 225). V. être ex. 122, figurer I B 1 a ex. de J. Vuillemin.
) [Par le lang.] Synon. de description. C'est précisément cette représentation colorée et vivante des choses qui est le caractère propre de l'esprit poétique; son procédé habituel n'est pas la notation abstraite, c'est la vision évocatrice (BOURGET, Nouv. Essais psychol., 1885, p. 102). V. peinture ex. 7.
[Avec adj. précisant le type de disc.] Dire que cette analyse est valable dans l'ordre du conte comme elle l'est dans l'ordre du poème, qu'elle est applicable à la construction de l'imaginaire et du fantastique aussi bien qu'à la restitution et à la représentation littéraire de la vraisemblance, c'est dire qu'elle est remarquable par sa généralité (VALÉRY, Variété II, 1929, p. 143).
[Par raisonnement, par déduction] La vraie physique est celle qui parviendra, quelque jour, à intégrer l'homme total dans une représentation cohérente du monde (TEILHARD DE CH., Phénom. hum., 1955, p. 30).
[Avec adj. précisant le type de disc.] Le soleil « se lève » pour le savant comme pour l'ignorant et nos représentations scientifiques du système solaire restent des on-dit, comme les paysages lunaires, nous n'y croyons jamais au sens où nous croyons au lever du soleil (MERLEAU-PONTY, Phénoménol. perception, 1945, p. 396).
[Avec adj. spécifiant l'optique, le système, la théorie dans le/laquel(le) s'inscrit la représentation] Dès la période prophétique d'Israël, la représentation pluraliste de l'univers, nettement indiquée par l'expression « le ciel et la terre » recouvre peu à peu la totalité de l'univers (J. VUILLEMIN, Essai signif. mort, 1949, p. 201). V. idéographique ex. de Faure.
Loc. Être la représentation de. Avoir pour objet la représentation de. C'est hier seulement, sous l'inspiration supérieure de la science, qui veut être une représentation exacte de la nature, et sous l'influence directe de l'histoire, qui voudrait être une représentation exacte du passé humain, (...) [que l'histoire littéraire] s'est développée et constituée (RUDLER, Techn. crit. et hist. littér., 1923, p. 14).
P. méton. Chose représentée. V. présence I A 4 b ex. de Merleau-Ponty.
) [Par un processus mental] La seule chose en quoi (...) [les souvenirs] peuvent nous tromper, c'est dans l'opinion que nous avons, qu'ils sont la représentation fidèle d'une impression antérieure (DESTUTT DE TR., Idéol. 3, 1805, p. 210).
2. [Représentation conventionnelle mettant en jeu une corresp. anal. ou arbitraire]
a) [Par un moy. graph., par un écrit, une formule] Il reste à fixer les liens de subordination, de rattachement, les relations mutuelles entre ces rouages, selon le plan d'organisation générale de l'usine. La représentation schématique de ces liaisons a pris le nom d'organigramme (VILLEMER, Organ. industr., 1947, p. 250). Un arbre généalogique est une représentation graphique mettant en évidence les liens de filiation des animaux et leur apparition dans le temps (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 667). V. diagramme B 2 ex. de Jolley.
♦ [Avec compl. prép. spécifiant le moy. utilisé] [Sur la carte] la représentation du relief par estompage est artistique, mais peu précise (A.-B. DUVAL, HÉBRARD, Nav. aér., 1928, p. 9):
9. Le système que nous avons arrêté comporte donc, outre l'identification orthogonale des articulations, la représentation par signes conventionnels: 1 du corps et des membres; 2 des déplacements et déformations effectués au cours de la danse.
BOURGAT, Techn. danse, 1959, p. 125.
Spécialement
LING. La grammaire dont le rôle est d'expliciter les règles du discours et qui prélude à la linguistique, opère sur des textes, c'est-à-dire sur la représentation écrite du discours (Traité sociol., 1968, p. 266). V. habitude II A ex. de Traité sociol.
MATH. [En tant que discipline ou instrument dans d'autres disciplines] Les figures géométriques soutiennent par la représentation matérielle la pensée abstraite (BLONDEL, Action, 1893, p. 188). L'astronomie est essentiellement une science d'observation; elle ne participe nullement du caractère abstrait des mathématiques, elle se borne à leur emprunter ses modes de représentation et d'interprétation des phénomènes (DANJON, Cosmogr., 1948, p. 38):
10. Une représentation mathématique d'un phénomène, une théorie physicomathématique, c'est aujourd'hui essentiellement la connaissance d'un système d'équations différentielles ou d'équations aux dérivées partielles qui régissent le phénomène...
Gds cour. pensée math., 1948, p. 367.
MATH., TOPOGR. Représentation conforme. V. conforme A 2 a et b.
MUS. Cette note [si] (...) nécessitait deux représentations différentes, suivant qu'elle était le B adouci (...) ou le B normal (D'INDY, Compos. mus., t. 1, 1897-1900, p. 61).
P. métaph. Il y aurait donc enfin deux moi différents, dont l'un serait comme la projection extérieure de l'autre, sa représentation spatiale et pour ainsi dire sociale (BERGSON, Essai donn. imm., 1889, p. 177).
b) [Par un moy. matériel] Les valeurs mobilières constituent la forme la plus généralisée de représentation de capitaux et surtout celle qui se prête le mieux aux opérations d'échange (Univ. écon. et soc., 1960, p. 30-12). Que la représentation matérielle [dans le jeu de l'enfant] soit réduite parfois au minimum, cela est bien connu; c'est pourquoi un même bâton peut être le symbole de tant de choses dans des jeux de fiction différents: cheval, arbre, fouet, mur, etc. (Jeux et sports, 1967, p. 82).
c) [Par un symb.] Ces mythes m'étaient en quelque sorte destinés, non seulement comme mythes solaires, mais comme mythes solaires dont un des héros est la représentation peut-être la plus ancienne et la plus universelle du principe vital: le taureau (MONTHERL., Pasiphaé, av.-pr., 1938, p. 103).
B. — [Corresp. à représenter2 1re Section II C] Les milliers de kilomètres de routes nationales, de chemins secondaires et de voies ferrées que compte la France sont des représentations expressives d'une multitude de faits historiques et économiques, généraux et locaux (BRUNHES, Géogr. hum., 1942, p. 58). V. âme ex. 86.
III. — Action, fait de rendre présent par son existence, par sa propre présence.
A. — [Corresp. à représenter2 1re Section III A] (Être une/la) représentation d'une classe, d'une catégorie, d'individus ou de faits. (Être le) représentant (v. ce mot II A 1) de cette classe, de cette catégorie; rassembler en soi les caractéristiques de celles-ci. La terre africaine du Karroo, où la représentation du trias moyen doit être cherchée entre le milieu de l'étage de Beaufort, et la base de l'assise de Stormberg (LAPPARENT, Abr. géol., 1886, p. 236). Flaubert avait donné avec Homais une première ébauche [du parvenu] (...) dont Bouvard et Pécuchet sont une représentation plus typique (GAULTIER, Bovarysme, 1902, p. 46).
♦ [P. méton.]:
11. ... il fallait redouter que l'institution [l'Académie] ne fût, désormais, si bouleversée et si divisée qu'elle eût grand mal à se reprendre. Mais alors, comment resterait-elle l'incomparable représentation de la pensée, de la langue, de la littérature française qu'elle devait être par destination et qui avait, depuis trois siècles, si puissamment contribué au rayonnement de notre pays?
DE GAULLE, Mém. guerre, 1959, p. 116.
Donner une représentation de. Donner une illustration, constituer un exemple de, être représentatif de (v. représentatif C 1). Le village d'Elven (...) donne une représentation vraiment saisissante de ce que pouvait être un bourg du moyen âge (FEUILLET, Rom. j. homme pauvre, 1858, p. 285).
B. — [Corresp. à représenter2 1re Section III B]
1. a) Action, fait d'agir ou de parler au nom de quelqu'un. Est-ce que par hasard mon grand guindé de secrétaire se serait mal acquitté de sa représentation? Les compliments d'usage ont-ils été faits? Aurait-il négligé quelque chose? En ce cas excusez-moi (MUSSET, Nuit vénit., 1834, 2, p. 31).
b) En partic. Action, fait de remplacer une personne ou une collectivité dans l'exercice de ses droits, dans la défense de ses intérêts.
) DR. PRIVÉ. Représentation en justice. ,,a) Fonction d'origine variable (légale, judiciaire, conventionnelle, statutaire), consistant pour une personne à agir en justice au nom d'une autre, comme demandeur ou défendeur, les effets juridiques de l'instance se produisant au profit ou à la charge de cette dernière. (...) b) Mission d'origine conventionnelle (mandat ad litem) qui confère au mandataire pouvoir et devoir d'accomplir au nom du mandant (le plaideur) les actes de la procédure et emporte, sauf disposition ou convention contraire, mission d'assistance (...)`` (Juridique 1987).
) [Représentation de l'Autorité suprême d'un pays ou de l'une de ses émanations] P. méton. Ensemble des services et des personnes qui assurent cette tâche. Les représentations régionales du Commissariat publient des fascicules donnant à côté des hôtels classés, les hôtels non classés, les restaurants, les campings, les pensions, etc., avec toute la précision que permet un travail sur le plan local (JOCARD, Tour. et action État, 1966, p. 78):
12. Dans les conseils d'administration [des entreprises publiques] se juxtapose, à la représentation de l'État, celle des personnels et des usagers et s'ajoute dans la plupart des cas la présence de personnalités qualifiées désignées par les pouvoirs publics.
BELORGEY, Gouvern. et admin. Fr., 1967, p. 64.
POL. [Représentation d'un pays à l'étranger] Seul, un pouvoir central français provisoire, sur la base de l'union nationale pour la guerre, est susceptible d'assurer la direction des efforts français, le maintien intégral de la souveraineté française et la juste représentation de la France à l'étranger (DE GAULLE, Mém. guerre, 1956, p. 431). P. méton. Représentation diplomatique, consulaire; représentation permanente. En Alsace nous serons sous le régime concordataire. Il n'est pas dénoncé. La France le maintiendra provisoirement. Il faudra donc une représentation près du Saint-Siège (BARRÈS, Cahiers, t. 12, 1919, p. 180). [Avec un adj. spécifiant le domaine d'activité concerné] Comment faire vivre, comme un tout, les territoires ralliés en Afrique et en Océanie, nous qui n'avions encore, ni banque, ni monnaie, ni transports, ni transmissions, ni représentation commerciale reconnue à l'étranger? (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p. 127).
) [Représentation d'une collectivité]
POL. Action, fait de représenter ou d'être représenté (v. ce mot III B 1 d ), fonction de représentant (v. ce mot II B 1 a ). Lorsque nous avons prouvé que le mandataire du pouvoir actif ne pouvait être ni électeur ni éligible pour la représentation législative, nous n'avons pas cessé pour cela de le regarder comme un vrai citoyen (SIEYÈS, Tiers état, 1789, p. 90). À chaque élection [entre 1789 et 1945] la représentation de la circonscription était attribuée au candidat ou à la liste de candidats ayant obtenu le plus grand nombre de voix (LIDDERDALE, Parlement fr., 1954, p. 95).
Théorie de la Représentation. ,,Théorie élaborée par Sieyès et fondée sur le principe de la souveraineté nationale qui « exclut l'existence d'une opinion extérieure aux assemblées: la volonté nationale et générale ne peut exister et s'exprimer que par ses représentants. L'élection est une simple opération de désignation de ceux qui auront le pouvoir de vouloir pour la nation et non pour les électeurs » (art. 7 de la Constitution de 1791)`` (DEBB.-DAUDET Pol. 1981). L'indépendance de l'élu doit être assurée contre tout ce qui pourrait la menacer directement ou indirectement. C'est une des conséquences de la théorie de la représentation (VEDEL, Dr. constit., 1949, p. 397).
Représentation proportionnelle. V. ce mot B 3 b.
P. méton. Les/des représentants. C'était une grande erreur de nos constitutions précédentes, que cette incompatibilité établie entre le ministère et la représentation (CONSTANT, Princ. pol., 1815, p. 66). Nous ne prétendons pas être la représentation politique du peuple français; mais nous prétendons représenter ses intérêts permanents (DE GAULLE, Mém. guerre, 1956, p. 331). V. indemnité B 2 ex. de J. de Maistre.
La représentation nationale. L'ensemble des représentants, l'assemblée législative. Élire, dissoudre la représentation nationale. V. forme ex. 23, national I C 2 ex. de Sieyès et de Staël.
P. anal. [Dans le monde du travail] Georges Buisson et Marcel Poimbœuf, délégués respectivement par la C.G.T. et par les Travailleurs chrétiens [forment] (...) avec Albert Guigui qui les avait précédés et Henri Hauck mon compagnon de la première heure, une active représentation syndicale (DE GAULLE, Mém. guerre, 1956, p. 90). V. dispersion ex. 3.
DR. CONSTIT. Représentation des intérêts (v. groupe d'intérêts, s.v. intérêt I A 2 a). ,,Système consistant à assurer la représentation des groupes, comme complément ou à la place de la représentation des individus`` (Jur. 1981). Les entreprises nationalisées sont (...) administrées par des conseils d'administration, composés selon le principe de la représentation des intérêts (CHENOT, Entr. national., 1956, p. 107).
c) DR. CIVIL. Fait de prendre la place et de venir dans les droits de quelqu'un mais dans son intérêt propre. Représentation (successorale). ,,Règle du droit des successions ab intestat par laquelle les descendants (représentants) d'un héritier en ligne directe ou des frères et sœurs du défunt viennent à la succession à son rang et à sa place, en procédant avec les autres héritiers à un partage par souche représentée`` (CAP. 1936).
2. Activité, profession du représentant de commerce. À force de rien gagner, de rien vendre, de marcher toujours avec une collection si lourde, je maigrissais de plus en plus. (...) Quand je rentrais de ma représentation, je me tapais encore quelques courses, des commissions pour l'atelier. Chez un façonnier, chez un autre (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 197).
IV. — PHILOS., PSYCHOL. Représentation (mentale)
A. — Action, fait de se représenter quelque chose; manière dont on se représente quelque chose; spéc. ,,acte par lequel un objet de pensée devient présent à l'esprit`` (GRAW. 1981). La représentation de l'existence de l'objet est inséparable de la représentation de l'objet et ne fait même qu'un avec elle. Se représenter l'objet A inexistant ne peut donc consister qu'à ajouter quelque chose à l'idée de cet objet (BERGSON, Évol. créatr., 1907, p. 285). V. activité ex. 20, ajouter ex. 5, appétition ex. 2:
13. Le concept de représentation, tel qu'il est utilisé dans la théorie de la connaissance, repose sur une double métaphore, celle de la représentation théâtrale et celle de la représentation diplomatique. (...) Pour qu'il y ait connaissance, il faut qu'il y ait mise en présence (devant le sujet), intériorisation de la réalité connue, production de cette réalité dans l'espace de la conscience: c'est la représentation au sens de la première métaphore. Mais, comme l'objet réel lui-même ne peut venir se placer dans la sphère de la vie subjective, il faut bien qu'intervienne une médiation, qu'il se rende présent par intermédiaire: c'est la représentation au sens de la seconde métaphore.
Encyclop. univ. t. 14 1972, p. 88, col. 2 et 3.
Acte de représentation. La structure transitive du verbe faire (que fais-tu? je fais ceci), et en général celle des verbes d'action (je suspens un tableau, je tiens un marteau, je plie les doigts), ne peut pas être absolument sans analogie avec la structure transitive des verbes qui expriment des actes de représentation (je désire un tableau, je vois un marteau, je regarde mes mains) (RICŒUR, Philos. volonté, 1949, p. 193).
♦ [Avec adj. spécifiant la faculté mise en jeu] Représentation conceptuelle, imaginative, sensible, sensorielle. V. conceptuel B 1 ex. de Durkheim, imaginatif ex.
♦ [L'agent de l'action est une faculté mentale] La magie et la religion primitive, dans la mesure où elles se confondent, n'expriment, comme le dit Bergson, qu'« une réaction défensive de la nature contre la représentation par l'intelligence de l'inévitabilité de la mort » (J. VUILLEMIN, Essai signif. mort, 1949, p. 223).
B. — 1. a) ,,Ce qui est présent à l'esprit; ce que l'on « se représente »; ce qui forme le contenu concret d'un acte de pensée (...). — En particulier, reproduction d'une perception antérieure`` (LAL. 1968). L'individu aurait une suite d'idées ou de représentations intérieures, parallèle et correspondante à l'ordre habituel des perceptions qui lui viennent du dehors (MAINE DE BIRAN, Influence habit., 1803, p. 88). La formation du souvenir est donc contemporaine de celle de la perception; c'est en devenant représentation, au moment même où elle est perçue, que l'image-chose se transforme en souvenir (SARTRE, Imagination, 1936, p. 48). V. idéalisme ex. 1.
♦ [P. oppos. à sentiment] Scientifiquement, une conduite est égoïste dans la mesure où elle est déterminée par des sentiments et des représentations qui nous sont exclusivement personnels (DURKHEIM, Divis. trav., 1893, p. 175).
♦ [P. oppos. à affect] V. affect ex. 2 et 4.
[Avec adj. à valeur caractérisante] [Il arrive aussi à la littérature] de créer des contractions ou user de substitutions qui excitent l'esprit à produire des représentations plus vives que celles qui lui suffisent à entendre le langage ordinaire. C'est là le domaine des « figures », dont s'inquiétait l'antique « rhétorique », et qui est aujourd'hui à peu près délaissé par l'enseignement (VALÉRY, Variété V, 1944, p. 290). V. actualiser ex. 6 et 7, affect ex. 4, idée ex. 1.
En partic.
[L'adj. précise la nature de la représentation, la faculté mise en jeu] Représentation auditive; représentation fantasmatique. Ni la doctrine, à l'état de pure représentation intellectuelle, ne fera adopter et surtout pratiquer la morale, ni la morale, envisagée par l'intelligence comme un système de règles de conduite, ne rendra intellectuellement préférable la doctrine (BERGSON, Deux sources, 1932, p. 46):
14. Une fin est une représentation qui détermine la volonté. Tant que la représentation est celle de quelque chose d'extérieur à la volonté, il importe peu qu'elle soit sensible ou purement rationnelle; de toute façon, elle ne détermine le vouloir que par la satisfaction liée à « l'objet » qu'elle représente.
G. DELEUZE, La Philos. crit. de Kant, Paris, P.U.F., 1963, p. 3.
[L'adj. précise la fonction organique affectée par la représentation] La peur passive nous prostre, fait échec à toutes les représentations motrices, relâche les sphincters, ralentit les mouvements du cœur et la respiration (J. VUILLEMIN, Essai signif. mort, 1949, p. 112).
[L'adj. précise le domaine auquel appartient la représentation] V. présence I A 4 a ex. de Bergson.
[Avec déterm. désignant l'agent de l'action] La résurrection du Christ eût été vaine, si, par elle, ne s'accomplissait dans la représentation des fidèles la résurrection miraculeuse de leur communauté (J. VUILLEMIN, Essai signif. mort, 1949, p. 259). Les chrétiens ont, les premiers, considéré la vie humaine, et la suite des événements, comme une histoire qui se déroule à partir d'une origine vers une fin, au cours de laquelle l'homme gagne son salut ou mérite son châtiment. La philosophie de l'histoire est née d'une représentation chrétienne, surprenante pour un esprit grec (CAMUS, Homme rév., 1951, p. 235). V. monade A 2 b ex. de M. Chastaing.
b) ) [L'objet de la représentation est spécifié] L'instabilité du sol souvent éboulé de la falaise, la proximité de son versant à pic sur la mer, rien de tout cela ne trouvait en moi le petit effort qui eût été nécessaire pour amener la représentation et la crainte du danger jusqu'à ma raison (PROUST, J. filles en fleurs, 1918, p. 814). Pour qu'un mouvement soit volontaire, il faut que sa représentation précède son exécution (RICŒUR, Philos. volonté, 1949, p. 305). V. agglutination ex. 6, anosognosie ex. 1, figure ex. 8.
[Avec adj. spécifiant l'optique, le système, la théorie dans le/laquel(le) s'inscrit la représentation] La ressemblance entre l'image et l'objet va entraîner la ressemblance de certaines propriétés, communes à l'image et à l'objet, de même que les différences entraînaient d'irréductibles oppositions, qui sont à la base de l'antithèse entre la représentation mythique du monde et la vision absolument fidèle de l'univers réel (RUYER, Esq. philos. struct., 1930, p. 189):
15. ... la représentation qu'on peut se former des rapports de l'âme et du corps dépend étroitement de celle que l'on se forme de la nature du corps. La représentation paralléliste en particulier est fonction de la représentation mécaniste du corps; ce qui veut dire que le parallélisme ne reste pas vrai aux stades successifs de l'évolution de la notion de corps.
G. MARCEL, Journal, 1914, p. 125.
Locutions
Avoir une représentation (+ adj.) de qqn. Nous ne contestons nullement le fait psychologique observé, à savoir que nous avons une représentation imaginative et aussi une représentation intellectuelle de Dieu (Théol. cath. t. 4, 1 1920, p. 894). Par l'intermédiaire de Jean Paulhan, j'entre en correspondance avec Paul Éluard sans qu'alors nous ayons la moindre représentation physique l'un de l'autre (BRETON, Nadja, 1928, p. 24). V. marqué I C ex. de Romains.
Se faire/se donner une représentation (+ adj.) de qqc. Prospero, qui est un savant et un philosophe, se fait de l'univers une représentation purement rationnelle (A. FRANCE, Vie littér., 1890, p. 300). Par la vue seule, Schn. ne reconnaît aucun objet. Ses données visuelles sont des taches presque informes. Quant aux objets absents, il est incapable de s'en donner une représentation visuelle (MERLEAU-PONTY, Phénoménol. perception, 1945, p. 131). V. naïvement C ex. de Duhamel.
) La représentation de qqc. Synon. le concept, l'idée de qqc. (v. idée II B 2). V. grec I A 1 ex. de J. Vuillemin.
2. En partic.
) [La représentation, instrument de la connaissance] V. supra ex. 13:
16. Puisque cet ensemble de phénomènes, que nous appelons un être, est nécessairement donné dans quelque représentation, afin de tomber sous la connaissance; puisqu'il implique dès lors les éléments constants de la représentation; puisque celle-ci distingue et réunit le représentatif et le représenté, formes inséparables en elle, et sans lesquelles elle ne serait point, il faut que l'un ou l'autre de ces éléments, ou tous les deux, entrent dans l'idée générale que nous nous formons d'un être quelconque, et en posent le fondement.
RENOUVIER, Essais crit. gén., 3e essai, 1864, p. 11.
) PSYCHOL. [Chez Freud] Représentation de chose, de mot. [Cette distinction a pour Freud] une portée métapsychologique, la liaison de la représentation de chose à la représentation de mot correspondante caractérisant le système préconscient-conscient à la différence du système inconscient qui ne comprend que des représentations de choses (LAPL.-PONT 1967).
) SOCIOL. Représentations collectives. V. collectif I B 2 b. Les représentations collectives sont bien le résultat des interactions des consciences individuelles, mais elles les dépassent considérablement dans la mesure où elles dérivent, non pas des individus pris séparément, mais d'une association entre eux (Hist. sc., 1957, p. 1577).
Représentations sociologiques. Synon. de représentations collectives. Les représentations sociologiques des indigènes ne sont pas seulement une partie ou un reflet de leur organisation sociale: elles peuvent, comme dans les sociétés plus avancées, la contredire complètement, ou en ignorer certains éléments (LÉVI-STRAUSS, Anthrol. struct., 1958, p. 144).
REM. -représentation, élém. de compos. a) [Corresp. à supra I A 2 a ] Mi-représentation (à), loc. adv. Le spectacle se présente en deux parties: « Ubu roi » et « Ubu enchaîné ». Les deux pièces se complètent: écrites à dix ans d'intervalle, elles sont de tonalité différente. Aussi les acteurs qui jouent le Père et la Mère Ubu changent-ils à mi-représentation (Le Point, 5 déc. 1977, p. 197, col. 2). b) [Corresp. à supra III B 1 b ] Sous-/sur-représentation, subst. fém. La base électorale étant constituée par le canton, quel que soit le nombre des habitants de celui-ci, il en résulte une sur-représentation des zones rurales, ce qui peut avoir, dans certains cas, des répercussions sur les débats et les décisions des assemblées départementales (BELORGEY, Gouvern. et admin. Fr., 1967, p. 268).
Prononc. et Orth.:[]. Ac. 1694, 1718: representation; dep. 1740: -pré-. Étymol. et Hist. 1. « Action de replacer devant les yeux de quelqu'un » a) mil. XIIIe s. [ms. XIVe s.] dr. « par la présence effective (de pièces justificatives) » (Statuts de la léproserie de Noyon ds Statuts d'Hôtels-Dieu et de léproserie, éd. Le Grand, 2e part., p. 194); b) 1370 representacion « par l'évocation, la pensée » (ORESME, Ethiques, éd. A. D. Menut, III, chap. 22, note 7, p. 221); c) 1538 « par l'imitation, le jeu » (EST., s.v. actio); 2. a) 1393 dr. representacion « droit de représenter quelqu'un (une personne décédée) » (Ménagier de Paris, éd. G. E. Brereton et J. M. Ferrier, I, V, p. 62, ligne 30); b) 2e moit. XIVe s. pol. « groupe de personnes représentant une ville » (FROISSART, Chron., éd. S. Luce, t. 4, p. 60, 31); 1772 représentation de la nation « corps des représentants d'un peuple » (RAYNAL, Hist. Philosophique des Indes, I, p. 446 ds BRUNOT t. 6, p. 450, note 15); c) 1899 comm. (DG); 3. 1539 « fait de présenter un certain état, une certaine condition » (EST.: Belle representation et apparence de maison); 1572 (VINTEMILLE, tr. Cyropedie, I, 1 ds HUG.); av. 1696 (SÉV., 224 ds LITTRÉ); 4. 1718 (Ac.: Representation, Remonstrance respectueuse). Empr. au lat. repraesentatio, -onis « action de mettre sous les yeux » d'où « image », formé sur le supin repraesentatum, de repraesentare, v. représenter. Fréq. abs. littér.:3 400. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 3 792, b) 5 175; XXe s.: a) 4 841, b) 5 539. Bbg. GRIZE (J.-B.). Schématisation, représentations et images. Colloque du Centre de Rech. Ling. et Sémiol. de Lyon. 1977. Lyon, 1978, pp. 45-52. — QUEM. DDL t. 18, 29. — ROELS (J.). Le Concept de représentation pol. au 18e s. fr. Louvain-Paris, 1969, pp. 1-14.

représentation [ʀ(ə)pʀezɑ̃tɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1250, t. d'affaires; 1393, dr.; lat. repræsentatio, de repræsentare. → Représenter.
———
I
A Action de mettre devant les yeux ou devant l'esprit de qqn.
1 Vx ou dr. Production. Présentation. || Représentation d'acte (pouvant servir de titre ou de preuve). || Représentation de livres de commerce, leur production en justice ou devant arbitres. aussi Exhibition.Délit de non-représentation d'enfant.
2 (1370). Le fait de rendre sensible (un objet absent ou un concept) au moyen d'une image, d'une figure, d'un signe… ( Représenter); ce qui représente. Signe. || Représentation matérielle d'une chose abstraite ( Symbole; allégorie, emblème). || L'étalon, représentation concrète d'une unité (de longueur, de poids). || Représentation d'un objet par une figure (cit. 5), d'un phénomène par un tracé. Diagramme, graphique, schéma, tableau. || Système de représentation des sons musicaux. Notation.Représentation linéaire, plane, en plan, perspective, en perspective. || Représentation de la surface terrestre par projection (stéréographie, topographie…). Carte, plan.
Processus par lequel l'art renvoie à une réalité extérieure absente. Mimesis, imitation (au sens classique). || Les arts de la représentation. Figuratif, figuration; effigie, idéographie, illustration, image. || La représentation fidèle, servile du réel. Copie, imitation, reproduction. || Représentation conforme (→ Dessin, cit. 5), exacte; déformée, simplifiée… Caricature, parodie. || La représentation du visage humain dans le portrait.Par ext. || Représentation des passions, des sentiments (→ Expressionnisme, cit. 1). Traduction.
1 Personne, à son gré, ne l'égalait (…) comment ! ne l'égalait, ne l'approchait dans la représentation vivante des oiseaux; on eût pu cueillir ses iris et ses roses, manger ses noisettes, et quand il se mêlait de représenter des figures, il se surpassait lui-même !
A. de Gobineau, Nouvelles asiatiques, p. 127.
2 Depuis que la représentation ne nous aveugle plus (…) nous commençons à deviner que la représentation est un moyen de style, non le style un moyen de la représentation.
Malraux, les Voix du silence, p. 331.
Le théâtre, art de représentation (→ ci-dessous cit. 4.1).
3 Le fait de représenter (I., 3.) par le discours. Description, évocation (→ Ellipse, cit. 3; objectivité, cit. 3; passer, cit. 156). || Représentation réaliste, affaiblie ( Reflet), idéalisée…Une représentation vive des passions (→ Purger, cit. 3).
4 Ling. Le fait de tenir lieu de (un autre élément). || Représentation des éléments du langage (noms…) par d'autres (pronoms…). aussi Anaphore.
REM. Selon la terminologie de Ferdinand Brunot (la Pensée et la Langue, VI, p. 171), il y a en grammaire : représentations simple, conjonctive, possessive, démonstrative, déterminative ou qualificative, numérale et distributive.
B (1538). Le fait de représenter une pièce au public, en la jouant sur la scène (→ Effectuer, cit. 4). Comédie (I., A.), spectacle. || Donner une, des représentation(s). → Front, cit. 32. || Couper une représentation par des intermèdes (cit. 2), des entractes. || Première représentation d'une pièce. Première (cit. 3). || Représentation de gala. || Représentation donnée l'après-midi (matinée), en soirée. || Acteur qui donne des représentations. Produire (se).
3 Il est évident que ce drame (Cromwell), dans ses proportions actuelles, ne pourrait s'encadrer dans nos représentations scéniques.
Hugo, Cromwell, Préface.
4 On dirait une de ces représentations à bénéfice dans lesquelles on voit défiler l'une après l'autre les meilleures scènes de pièces connues.
Paul Léautaud, le Théâtre de M. Boissard, XIV.
4.1 Tant que la mise en scène demeurera, même dans l'esprit des metteurs en scène les plus libres, un simple moyen de présentation, une façon accessoire de révéler des œuvres, une sorte d'intermède spectaculaire sans signification propre, elle ne vaudra qu'autant qu'elle parviendra à se dissimuler derrière les œuvres qu'elle prétend servir. Et cela durera aussi longtemps que l'intérêt majeur d'une œuvre représentée résidera dans son texte, aussi longtemps qu'au théâtre — art de représentation, la littérature prendra le pas sur la représentation appelée improprement spectacle, avec tout ce que cette dénomination entraîne de péjoratif, d'accessoire, d'éphémère et d'extérieur.
A. Artaud, le Théâtre et son double, « Lettres sur le langage », p. 160.
Par métaphore. → Raout, cit. Proust.
C
1 Processus par lequel une image est présentée au sens; image ou combinaison d'images. || Représentations auditives (cit. 2), visuelles ( Vision). || La représentation des choses (→ Aveugle, cit. 38); notre représentation de la matière (→ Élimination, cit. 2).La perception, représentation d'un objet par le moyen d'une impression (cit. 46). Perception. || Représentation sensible. || Idées et représentations (→ Association, cit. 18). || Connaissance et représentation. || La suite des représentations dans la pensée.Faculté de la représentation spatiale : aptitude à prévoir les transformations ou à se représenter un objet réel dans l'espace à trois dimensions.Philos. || Le monde comme volonté et comme représentation, de Schopenhauer.
2 Image d'une chose irréelle, absente. Évocation, image, imagination. || L'idée, représentation intellectuelle. || Les représentations fantomatiques (→ Fabulation, cit. 2). || La représentation du passé (1. Passé, cit. 15), d'un mal futur (→ Peur, cit. 4).
5 La réalité n'appartient pas primitivement et essentiellement au monde de nos représentations. Les sens et l'imagination trompent à chaque instant et peuvent tromper toujours.
Maine de Biran, Examen des leçons de philosophie, I.
Psychan. « Ce que l'on se représente, ce qui forme le contenu concret d'un acte de pensée » et « en particulier la reproduction d'une perception antérieure (…) Freud oppose la représentation à l'affect, chacun de ces deux éléments subissant, dans les processus psychiques, un sort distinct » (Laplanche et Pontalis). || Représentation-but, ce qui oriente les pensées.
3 Math. Relation entre certains éléments appartenant à deux ensembles, entre deux domaines. || Représentation conforme, paramétrique. || Représentation cartésienne, du produit cartésien.Représentation d'un ensemble par un diagramme de Venn, de Carroll. || Représentation du graphe d'une relation. Graphe. || Représentation graphique d'une fonction. || Représentation de vecteurs. Représentant.
4 Inform. Le fait de représenter une donnée par une grandeur. || Représentation analogique; discrète.
D (1718). Vieilli. Le fait de présenter à quelqu'un les inconvénients de ses actes ou de ses projets, en manière de reproche, de « remontrance respectueuse » (Trévoux, 1771). Admonestation, avertissement, blâme, doléance, objection, objurgation, observation, remontrance, reproche, semonce, sermon…
6 (…) quand le conseil tire avantage du mot de représentation qui marque infériorité, en disant une chose que personne ne dispute, il oublie cependant que ce mot employé dans le règlement n'est pas dans l'édit auquel il renvoie, mais bien celui de remontrances qui présente un tout autre sens (…)
Rousseau, Lettre de la montagne, II, VIII.
Le fait de présenter des arguments (pour une requête, etc.).
7 Le caissier, sur ses représentations pressantes, avait fini par lui avancer quatre cents francs.
Maupassant, Bel-Ami, I, VI.
E
1 (Fin XVIIe). Vx. Le fait de montrer, de présenter aux yeux de tous son état, sa condition sociale, par le train de vie, la tenue, le comportement. || La représentation d'un grand seigneur. — ☑ Loc. mod. Être en représentation (avec influence du sens B).
8 Presque tous ceux que je connais sont en représentation, soit que la dame ait des vêtements d'apparat, une coiffure seyante, un air de bien savoir qu'elle pose devant le peintre d'abord, et ensuite devant tous ceux qui la regarderont, soit qu'elle ait pris une attitude abandonnée dans un négligé bien choisi.
Maupassant, l'Inutile Beauté, « Un portrait ».
9 Dès qu'ils étaient épris d'elle, et qu'ils abandonnaient, dans le désarroi de leur cœur, leurs poses de représentation et leurs habitudes de parade, elle les voyait tous pareils, pauvres êtres qu'elle dominait de son pouvoir séducteur.
Maupassant, Notre cœur, I, II.
2 Train de vie auquel certaines personnes sont tenues, en raison de leurs fonctions, de leur situation. Loc. || Allocation pour frais de représentation.
10 (…) il s'installait à sa façon — en grand seigneur fastueux qui n'entend être dépassé par personne dans le domaine de la représentation.
Louis Madelin, Talleyrand, IV, XXXI.
———
II
1 (1611). Dr. Le fait de remplacer (qqn), d'agir à sa place dans l'exercice d'un droit. || Représentation du mandant par le mandataire. || Actes faits en représentation de qqn (→ Habiliter, cit. 1). || Représentation en justice : charge d'agir en justice (en demande ou en défense) pour une autre personne. || Représentation du failli et des créanciers par le syndic de faillite, d'une société par son gérant, de l'État par le préfet, pour certains litiges.Droit de représentation des avoués.
Dans une succession, le fait de prendre le rang et la place d'un héritier en ligne directe décédé.
2 Action de représenter à l'étranger. || Représentation diplomatique. Diplomatie.Par ext. Ensemble des services qui sont chargés de cette représentation (ambassade, légation…). || La représentation américaine à Paris.
3 (XIVe, à propos des bourgeois de Calais, qui représentaient la ville; sens mod., 1772). Le fait de représenter (le peuple, la nation) dans l'exercice du pouvoir. Délégation, élection, mandat, suffrage. || La représentation du peuple, du pays, des minorités (cit. 6). || Le Parlement (cit. 5) assure la représentation des collectivités territoriales.Représentation proportionnelle (R. P.). Proportionnel.
(V. 1360, Froissart, repris XVIIIe). Par métonymie. Ceux qui représentent le peuple. Représentant. || La représentation communale (conseil municipal), nationale, syndicale; la représentation du pays (assemblée, chambre, parlement). → aussi Malentendu, cit. 5.
11 (…) tous les agents et tous les sicaires des rois étrangers veillent et s'agitent pour (…) anéantir (…) la représentation nationale tout entière; mais le peuple est présent; il entoure la Convention de son bras puissant (…)
Robespierre, Projet de rapport sur l'affaire Chabot.
4 (Fin XIXe). Comm. Le fait de passer des contrats pour le compte d'une maison de commerce; métier de représentant de commerce. || Faire de la représentation.
———
III (1530). Rare. Le fait de présenter de nouveau, une seconde fois. || Exiger la représentation d'un document.
COMP. Sous-représentation, surreprésentation.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Representation — Représentation Pour les articles homonymes, voir représentation (homonymie). La représentation désigne étymologiquement l « Action de replacer devant les yeux de quelqu un ». [1] Cette notion d origine latine garde tout son sens… …   Wikipédia en Français

  • representation — rep‧re‧sen‧ta‧tion [ˌreprɪzenˈteɪʆn] noun 1. [uncountable] when someone else speaks for you: • There has been a decline in union representation in the auto industry. ˌboard represenˈtation when the heads of particular departments or groups… …   Financial and business terms

  • representation — rep·re·sen·ta·tion n 1: one that represents: as a: a statement or account made to influence opinion or action compare warranty 3 b: an incidental or collateral statement of fact on the faith of which a contract is entered into the contract of… …   Law dictionary

  • representation — Representation. s. f. v. Exhibition, exposition devant les yeux. Il intervint un Arrest qui ordonnoit la representation des titres, la representation des titres en original. on le mit la garde d un Huissier qu on chargea de la representation de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Representation — can refer to:* Representation (politics), one s ability to influence the political process * Representative democracy * Representation (arts), the depiction and ethical concerns of construction in visual arts and literature. * Representation… …   Wikipedia

  • Representation — Rep re*sen*ta tion ( z?n t? sh?n), n. [F. repr?sentation, L. representatio.] 1. The act of representing, in any sense of the verb. [1913 Webster] 2. That which represents. Specifically: (a) A likeness, a picture, or a model; as, a representation… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • representation — refers to the way in which images and texts reconstruct, rather than reflect, the original sources they represent. Thus a painting, photograph, or written text about a tree is never an actual tree, but the reconstruction of what it seemed to be… …   Dictionary of sociology

  • representation — Representation, Repraesentatio. Representation de quelque chose, Idolum idoli. Representation et imitation de la personne d autruy, Hypocrisis. La representation d une farce, Actio fabulae. Belle representation et apparence de maison, Dignitas… …   Thresor de la langue françoyse

  • representation — représentation фр. [рэпрэзантасьо/н] representation англ. [рэпризэнте/йшн] 1) изображение 2) представление (театральное) …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • représentation — фр. [рэпрэзантасьо/н] representation англ. [рэпризэнте/йшн] 1) изображение 2) представление (театральное) …   Словарь иностранных музыкальных терминов


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.